Nouvelles


L'Ontario adopte une loi révolutionnaire pour protéger les athlètes amateurs

La province devient un chef de file national en gestion et prévention des commotions cérébrales

L'Ontario a adopté aujourd'hui une loi sur la sécurité en matière de commotion cérébrale afin de protéger les athlètes amateurs et de rendre le sport plus sécuritaire sur le terrain et à l'école. 

La Loi Rowan de 2017 (prévention des commotions cérébrales) fait de l'Ontario un chef de file national en matière de gestion et de prévention des commotions cérébrales en établissant les exigences obligatoires suivantes:

  • Avant de s'inscrire dans un sport, les entraîneurs et les éducateurs devront examiner annuellement des ressources de sensibilisation aux commotions cérébrales qui préviennent, identifient et gèrent les commotions cérébrales.
  • Des protocoles de retrait du sport et de retour au sport, pour s'assurer qu'un athlète est immédiatement retiré du sport s'il est soupçonné d'avoir subi une commotion cérébrale, ce qui lui donne le temps nécessaire pour guérir correctement.
  • Un code de conduite en matière de commotion cérébrale qui établirait des règles de comportement pour réduire au minimum les commotions cérébrales lors de la pratique d'un sport.

En l'honneur de Rowan Stringer, la joueuse de rugby de 17 ans dont la mort a été causée par de multiples commotions cérébrales, le projet de loi établit le dernier mercredi de septembre comme étant la « Journée de la Loi Rowan ».

L'Ontario est la première province au Canada à adopter une loi sur la sécurité en matière de commotion cérébrale, créant ainsi un précédent pour les lois sur le sport partout au pays. Notre gouvernement a travaillé en étroite collaboration avec des experts médicaux, des chercheurs et des chefs de file sportifs -- en particulier les membres du Comité consultatif de la Loi Rowan -- à l'élaboration de cette mesure législative unique en son genre.

Rendre les sports amateurs de compétition plus sécuritaires fait partie du plan de l'Ontario pour promouvoir l'équité et les chances de succès en cette période d'évolution rapide de l'économie. Notre plan comprend un salaire minimum plus élevé, l'amélioration des conditions de travail, la gratuité scolaire pour des centaines de milliers d'étudiants, un meilleur accès à des services de garde d'enfants abordables, ainsi que les médicaments d'ordonnance gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans, grâce à la plus grande expansion de l'assurance-santé en une génération.

Faits en bref

  • Le projet de loi s’inscrit dans le cadre de la réponse du gouvernement au rapport du Comité consultatif de la Loi Rowan sur la prévention et la gestion des commotions cérébrales dans le sport amateur, publié en septembre 2017. Présidé par le Dr Dan Cass, le Comité consultatif de la Loi Rowan a été mis sur pied pour examiner les recommandations de l’enquête du coroner faites à la suite du décès de Rowan Stringer.
  • En Ontario, 22 % des élèves ont déclaré avoir été sonnés ou admis à l’hôpital en raison d’une blessure à la tête au cours de leur vie. Au Canada, parmi les enfants et les jeunes qui se sont rendus à l’urgence pour une blessure à la tête liée au sport, 39 % ont été diagnostiqués avec une commotion cérébrale, alors que 24 % avaient possiblement subi une commotion cérébrale.
  • Le travail actuel de l’Ontario visant à accroître la sensibilisation aux commotions cérébrales comprend un portail Web contenant de l’information et des ressources sur les commotions cérébrales et une Politique sur la reconnaissance des sports qui exige que tous les organismes provinciaux et multisports reconnus soient dotés de politiques sur la gestion des commotions cérébrales et sur le retour au jeu.
  • En 2014, le ministère de l’Éducation a publié une Note Politique/Programmes qui exige que tous les conseils scolaires élaborent et maintiennent une politique en matière de commotions cérébrales.

Ressources additionnelles

Citations

« Grâce à cette loi, les athlètes amateurs de l’Ontario — ainsi que les entraîneurs et les familles qui les soutiennent — auront le système sportif sécuritaire qu’ils veulent et qu’ils méritent. En sensibilisant davantage les gens et en changeant les conversations sur le terrain, à l’école et à la maison, l’Ontario crée un système de sport amateur de classe mondiale où les athlètes et les Ontariens peuvent participer en toute sécurité. »

Daiene Vernile, ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport

« Je tiens à exprimer ma gratitude à l’Assemblée législative pour avoir adopté la Loi Rowan. La Loi Rowan découle directement des recommandations du Comité consultatif de la Loi Rowan, qui a consacré son temps, son expertise et sa passion à l’élaboration de solutions réfléchies à un problème de santé important qui n’a pas été abordé depuis trop longtemps. Je crois que la Loi Rowan deviendra l’exemple idéal pour les lois sur la commotion cérébrale au Canada, grâce au travail inestimable des membres du Comité consultatif de la Loi Rowan. J’ai hâte de voir la Loi Rowan mise en œuvre dans les mois à venir, ainsi que les autres recommandations clés du Comité consultatif. En mémoire de notre fille Rowan, je remercie tous ceux qui ont contribué à nous amener au résultat d’aujourd’hui et à ceux qui poursuivront l’important travail de sensibilisation à la commotion cérébrale. »

Gordon Stringer, père de Rowan

« Cette mesure législative importante créera un environnement plus sécuritaire pour les jeunes athlètes afin qu’ils puissent participer aux sports de leur choix. Aujourd’hui, les athlètes, leurs entraîneurs et leurs familles vont bénéficier d’une sensibilisation et de connaissances accrues sur la façon d’évaluer et de gérer immédiatement toute forme de traumatisme crânien au cours d’un match de sport. Cela permettra à nos jeunes athlètes de rester en bonne santé et de pratiquer des sports bénéfiques. »

Dre Helena Jaczek, ministre de la Santé et des Soins de longue durée

« Je salue l’adoption de cette mesure législative. La sécurité de nos élèves est l’une de nos principales priorités. Cette loi importante fournira le soutien nécessaire à nos élèves et à l’ensemble de la communauté scolaire. »

Indira Naidoo-Harris, ministre de l’Éducation

« En tant que président du comité consultatif de la Loi Rowan, et au nom de ses membres, nous sommes très heureux que l’Ontario ait non seulement démontré son engagement à protéger les jeunes qui pratiquent un sport, mais que la province ait aussi établi une nouvelle norme en matière de prévention et de prise en charge des commotions cérébrales au Canada. Je crois que la Loi Rowan changera la culture du sport amateur, où tout le monde peut participer en toute sécurité et faire entendre sa voix s’il y a une commotion cérébrale. »

Dr Dan Cass, président, Comité consultatif de la Loi Rowan, vice-président principal, Programmes et premier responsable médical, Sunnybrook Health Sciences Centre

Article original : https://news.ontario.ca/mtc/fr/2018/03/lontario-adopte-une-loi-revolutionnaire-pour-proteger-les-athletes.html

Garder à l'esprit ...

Ce site a pour but de vous informer. Si vous préférez appeler ou nous faire parvenir un courriel, mon personnel et moi serons heureux d’avoir de vos nouvelles.

Nouvelles récentes