Nouvelles provinciales


L'Ontario améliore dans les écoles la sécurité des élèves ayant des affections médicales prédominantes

La nouvelle politique exige la création d’un plan de soins en cas d’urgence

L'Ontario améliore dans les écoles la sécurité des élèves ayant une ou plusieurs affections médicales prédominantes, et, pour ce faire, il exige que les conseils scolaires mettent en place un plan de soins individualisé pour chaque élève ayant des affections médicales prédominantes.

La ministre de l'Éducation, Mitzie Hunter, a annoncé cette politique aujourd'hui à la Holy Name Catholic School à Toronto.

D'ici la prochaine année scolaire, tous les conseils scolaires de l'Ontario devront avoir en place des politiques pour améliorer la sécurité des élèves qui souffrent d'asthme, de diabète ou d'épilepsie ou qui sont à risque d'anaphylaxie. Pour chaque élève ayant des affections médicales, les conseils scolaires devront élaborer un plan de soins qui comprendra les coordonnées des personnes à contacter en cas d'urgence ainsi que les procédures à suivre pour répondre aux besoins propres de l'élève.

À cet égard, la province a travaillé en collaboration avec des partenaires en éducation et plusieurs organismes du secteur de la santé, notamment les suivantes : Association pulmonaire - Ontario, Asthme Canada, Allergies alimentaires Canada, Epilepsy Ontario, Société canadienne de pédiatrie et Diabète Canada. Ces partenaires ont également contribué à la préparation de ressources éducatives qui appuieront la formation des éducateurs et qui aideront à accroître la sensibilisation à l'égard des affections médicales dans les écoles.

Soutenir la santé physique et le bien-être des élèves, des éducateurs et du personnel scolaire fait partie de notre plan visant à créer des emplois, à stimuler notre économie et à améliorer la vie quotidienne de notre population.

Faits en bref

  • La politique proposée s’appelle note Politique/Programmes (NPP) no 161 : Soutenir les enfants et les élèves ayant des affections médicales prédominantes (anaphylaxie, asthme, diabète et épilepsie) dans les écoles.
  • Le Ministère a consulté les associations d’enseignants, les syndicats des travailleurs en éducation, les associations de directions d’écoles et les dirigeants des conseils scolaires pour élaborer la NPP.
  • Le Ministère a fourni une aide financière à l’Ophea, à la Corporation des services en éducation de l’Ontario et aux organismes de santé pour qu’ils puissent modifier leurs ressources existantes ou à en créer de nouvelles, en vue d’appuyer les conseils scolaires dans la mise en œuvre de la NPP.
  • Le ministère de l’Éducation poursuivra sa collaboration avec ses partenaires en éducation, les organismes de santé et le ministère de la Santé et des Soins de longue durée afin d’appuyer ce travail et de continuer à renforcer les mesures de soutien offertes dans les écoles aux élèves ayant des affections médicales.

Ressources additionnelles

Garder à l'esprit ...

Ce site a pour but de vous informer. Si vous préférez appeler ou nous faire parvenir un courriel, mon personnel et moi serons heureux d’avoir de vos nouvelles.

Nouvelles récentes

Twitter Feed